Création commune d’un radier « prototype »

European Synchrotron Radiation Facility – ESRF

Dans le cadre de son programme de modernisation, l’installation européenne de rayonnement synchrotron avait prévu de construire 13 000 m2 de bâtiments neufs et de rénover une partie de l’existant. C’est la société Ginger qui était chargée de la maîtrise d’œuvre d’exécution (conception : Sud Architectes) et Ouest Coordination (TPF-i) avait une mission d’OPC.

Une des grandes complexités du programme était la stabilité physique des sols, qui devait être optimale, et leur stabilité thermique, qui ne supportait pas un écart de plus de 0,5 °C. La deuxième contrainte était l’intervention en site occupé. Déjà difficile dans des conditions normales d’utilisation d’un bâtiment, elle était dans ce cas très complexe, la moindre vibration pouvant perturber considérablement l’accélérateur de particules.

La mise au point du radier a demandé deux ans d’études conjointes avec les équipes du synchrotron. La fiabilité du dallage était la clé de la réussite du bâtiment. Et le maître d’ouvrage a pris de gros risques en démarrant la conception et le chantier avant même que le prototype duradier soit prêt. Prototype testé avec un environnementspécifique avec des dizaines d’appareils de mesure pour apprécier l’évolution du béton suivant des critères précis.

Il ne devait pas fissurer, bien sûr, mais aussi ne pas vibrer, être stable en température et stabiliser en même temps le terrain. Tous les experts du synchrotron étaient impliqués mais aussi des experts extérieurs appelés en renfort, les équipes de la maîtrise d’œuvre, la centrale à béton Vuka, qui faisait sans arrêt des essais de mélange différents, et jusqu’à l’exploitant de la carrière, qui sélectionnait les granulats selon un processus préétabli. Tout le monde était partie prenante du challenge et la mise au point définitive du radier n’aurait pas pu se faire sans cette implication, ce dialogue et cet échange de tous, dans le seul but d’arriver à obtenir le produit parfait.

Les contraintes de sécurité, obligatoires dans ce genre de bâtiment, ont considérablement compliqué le chantier. Les horaires des ouvriers étaient très précis et ils ne pouvaient pas s’attarder au-delà, ne serait-ce que de 5 minutes. Chaque fois que c’était nécessaire, il fallait des autorisations spéciales.

La collaboration très étroite qui s’est établie entre les personnels de Ginger et de TPF-i a permis de gérer cette contrainte et de livrer les chantiers dans les temps. Chacun identifiant ses urgences en toute transparence, avant que les deux ne se mettent à planifier au mieux le déroulement des différentes tâches.

© Sud Architectes


  • Maitre d'ouvrage ESRF
  • Lieu Grenoble - France
  • Partenaires Ginger Sechaud BossuytSud Architectes

 

 

 

 

Autres références #Bâtiment #Industrie / logistique

Toutes les références
Plateforme logistique LIDL

Plateforme logistique LIDL

Maitre d'ouvrage : LIDL
Lieu : Cestas - France
Centre de tri Paris XV

Centre de tri Paris XV

Maitre d'ouvrage : SYCTOM
Lieu : Paris - France