TPF-i soigne son image avec France Télévision

La pose de la première pierre de la nouvelle station régionale de France 3 Normandie sur le site en plein renouveau des quais de la rive droite de Rouen s’annonce comme une belle opération de promotion pour TPF-i. Dans la foulée, France Télévision nous confie une opération à Montpellier et un accord-cadre est en vue…

 

Le futur bâtiment (2500 m2 en R+2) s’inscrit sur les quais de Seine dans le quartier des « Marégraphes » dont il constituera un équipement phare pour le rayonnement du patrimoine maritime et fluvial de la ville.

Sa façade en brique aux lignes épurées, très largement ajourée, souligne la modernité du plan de recomposition de ce quartier de friches industrielles.

« Cette opération que nous voulons livrer en octobre 2018 – la planification a débuté en mai 2016 – est très technique par certains aspects que je voudrais ici souligner. La station doit accueillir une centaine de personnes et répondre aux impératifs d’un cahier des charges acoustique (60 dB) d’un studio de télévision (200 m2) dans un environnement très contraint par la présence d’une voie ferrée, d’un pont autoroutier en surplomb et d’un boulevard. Nous devions aussi tenir compte du projet de passage d’une ligne TGV souterraine à proximité tout en respectant les contraintes de la RT2012 et l’enveloppe budgétaire allouée par le maitre d’ouvrage », précise Denis Urbain, chef de projets de la DOR Marseille Provence qui pilote le projet.

La solution finalement retenue a été de placer les 7500 tonnes du bâtiment sur des boîtes à ressorts précontraints conçus par la société Gerb. Cette désolidarisation élastique du bâtiment et du sol permet de réduire la propagation des vibrations et des bruits de chocs à la structure.

 

Une prestation très technique, des délais records, un accord-cadre au programme

« Nous avons aussi traité le sujet du plan de prévention des risques Inondation (PPRI) dominé par la question du marnage de la Seine en optant pour une membrane extrados afin d’assurer l’étanchéité du vide sanitaire. Nous avions aussi prévu, ce qui a été un élément important de notre candidature, de mettre l’accent sur une solution géothermique. Malheureusement, la réalisation d’un pieux d’essai n’a pas permis de valider la faisabilité de cette technologie, nous obligeant à revenir à une solution thermofrigopompe en aérotherme plus classique ».

Toujours est-il que le travail accompli par TPF-i a créé un lien de confiance avec France Télévision. «  Nous avons été sollicités, avec le même cabinet mandataire CCD architecture pour un projet d’une égale importance – 4 millions de travaux – situé à Montpellier, notre mission étant notablement élargie puisque nous avons tous les lots». Parti sur les chapeaux de roues en mai dernier pour une livraison d’ici mi-janvier, ce chantier de construction d’un studio de tournage prévoit la création de trois plateaux de 1100 m2 unitaires dont un en option, plus un atelier de 450 m2 de fabrication de décor à vocation nationale ».

Pour France Télévision, ce nouvel équipement est stratégique, puisqu’il doit notamment servir au tournage d’une série de « prime time » pour France 2.

Pour TPF-i, en mission de direction de travaux, l’enjeu est de produire une prestation très technique dans des délais record. « Nous intervenons dans un ancien entrepôt logistique (16 000 m2) où l’on doit mettre en œuvre une ossature métallique pour avoir des surfaces sans poteaux, une dalle en béton sans fondation car le client est locataire et puis mettre en place des portiques en béton pour supporter les portes acoustiques coupe-feu de très grandes dimensions et de près d’une tonne».

Dernier point, TPF-i a répondu à l’appel d’offre de France Télévision lancé dans les 13 régions françaises métropolitaines pour un accord-cadre relatif aux travaux de moins d’un million d’euros, renouvelable annuellement. « Nous attendons les réponses, mais nous avons tout fait pour soigner notre image et faire la différence », conclut Denis Urbain.

 

Lieu : Rouen (Seine-Maritime)

Maître d’ouvrage : France Télévisions

Partenaires : CCD Architecture (Marseille), mandataire ; Cabinet Acau, architecte associé (Rouen), HC Acoustique (Rouen), Océade OPC (Rouen).

Mission TPF-i : BET gros œuvre, VRD, électricité, Chauffage, ventilation et climatisation

Budget travaux : 6,3 millions

 

 

Lieu : Vendargues (34)

Maître d’ouvrage : France Télévisions

Partenaires : CCD Architecture (Marseille)

Mission TPF-i : Economie de la construction (TPFi / CCD)

Bureau d’études techniques structures, CVC, courant fort/courant faible et coordonnateur SSI et OPC

BET acoustiques (HC Acoustique)

Budget travaux : 4 M€ a réaliser en 5.5 mois