Secmo, la fine fleur de l’expertise structure

TPF-i possède un savoir-faire spécialisé dans le domaine des structures complexes de bâtiments grâce à Secmo. Une petite filiale qui excelle dans la proximité et le projet de co-créativité que nous portons, dirigée par Raymond Alastra.

Trente ans de terrain et une seule promesse, celle de satisfaire les attentes de nos clients. Une relation de confiance qui tient toujours dans une poignée de main.

Ce marseillais pur jus qui a fait ses études à l’Institut supérieur du bâtiment et des travaux publics de la chambre de commerce de sa ville a commencé sa carrière dans le giron de la petite entreprise familiale qu’il n’a jamais quittée et dont il a repris les rênes à la suite de Jean Paul Marzials. « À l’époque nous étions tout juste quatre. Nous avons grandi, sans faire la course au chiffre d’affaires ou à la taille », remarque Raymond Alastra.

Secmo occupe aujourd’hui une douzaine de collaborateurs et une place bien à part dans le métier de l’ingénierie du bâtiment.

 

La reconnaissance des grands architectes

Et même un peu hors norme, comme en témoigne la « Villa méditerranée », opération architecturale emblématique de « Marseille, capitale européenne de la culture » signée par Stefano Boeri (70 M€).

Ce centre de congrès à vocation internationale qui développe ses espaces portuaires sur et sous le niveau de l’eau et se distingue par une spectaculaire avancée en porte-à-faux de 40 mètres au-dessus d’un bassin d’eau de mer. « Nous avons fait les études structure et nous avons été missionnés pour pallier à toute éventualité sur ce chantier inédit et sans impacter le budget ».

Un travail net et précis que les architectes apprécient.

Fuksas, Gregotti, Ricciotti, et maintenant Jean Nouvel avec la construction de la première résidence végétale de Marseille, « La Calanque ». Un ensemble de 650 logements dont la pièce maîtresse est la réalisation de jardinières en surplomb de façade (3,5 mètres) où seront plantés des chênes et des pins. « Nous avons acquis une vraie notoriété sur les structures complexes de bâtiments en béton armé et les charpentes métalliques. Essentiellement sur des chantiers de prestige mais aussi sur des ouvrages courants », note Raymond.

Secmo prend part à des missions de maîtrise d’œuvre. Par exemple la construction de parkings sous des édifices classés de plus de 150 ans, dans le cadre de l’opération de réhabilitation de la Poste Colbert à Marseille; ou le chantier d’un centre commercial soumis aux normes sismiques sur le métro du rond-point du Prado (Marseille).

 

Travailler ensemble est la devise de l’entreprise

«Je pense que ce qui fait le cœur de notre métier, c’est la passion qu’on y met. Voici 30 ans que nous la faisons vivre avec des clients fidèles dans une relation durable alors que tout devient très formel à travers le volet juridique marquant le monde des affaires ».

Le rapprochement avec TPF-i a-t-il changé quelque chose de ce point de vue ? «Il nous a permis de poursuivre dans notre voie au-delà de notre espace régional en restant sur les mêmes valeurs. La co-créativité se résume à ce que l’on fait depuis toujours: communiquer ensemble avec nos partenaires, afin de trouver les meilleures solutions sur le terrain, réduire les coûts grâce à notre expertise pointue ».

 

La co-créativité, selon Secmo

« Cette obligation de travail en concertation fait toute la richesse de notre métier, et aussi toute sa difficulté. En effet, l’architecte, le thermicien, les fluides et l’ingénieur structure, peuvent facilement percevoir ce travail commun comme une somme d’obstacles à franchir plutôt que comme un moyen dynamique et une véritable opportunité de créer et proposer des solutions innovantes dès la conception du projet qui les fédère.

Il nous appartient donc de bien appréhender le concept de co-créativité pour nous permettre de relever au mieux le défi posé par chaque nouveau projet.

Être co-créatif implique avant tout que les intervenants aient cette même volonté de travailler ensemble dans le respect souverain de cette philosophie de concertation, même si cela suppose parfois d’être prêt à certains compromis qui pourront, au final, apporter une réelle valeur ajoutée au projet global ».

À propos de Secmo

Création en 1984 à Marseille

Bureau d’étude technique pluridisciplinaire pour le bâtiment et l’industrie, Secmo intervient sur des missions de maîtrise d’oeuvre en conception générale de bâtiments, en exécution de structure, économie de la construction et direction de chantier.

Chiffre d’affaires

– 2014 (1,7 M€)

– 2015 (1,9 M€)

– 2016 (2,1 M€)